POEM

Parti Osant l'Expérience Médiévale
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Approche du conteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Approche du conteur   Sam 17 Juin - 19:36

Un homme s'avança sur la place centrale de la ville. Habillé sobrement, il releva son manteau, plaça un tabouret sur la place, et prit la parole. Bien le bonjour mesdames et messieurs ! Je suis conteur en ce Royaume. Dans quelques instants, je me présenterais à vous, braves gens.
Là-dessus, il posa son séant sur le tabouret, et ne parla plus pendant plusieurs minutes. Quelques badauds, intrigués, s’approchèrent.

Il était une fois, il y a quelques temps de cela, dans une forêt d’un royaume lointain, vivait une famille dans une cabane. La famille, rassemblant sous un même toit les parents, grands-parents et les enfants, vivait très modestement de la chasse et de la coupe de bois pour un seigneur local. Les journées de travail étaient longues et épuisantes. Toute la famille travaillait donc pour subsister. Un enfant rechignait cependant à faire sa tâche. Il était rêveur, utopiste, mais croyait fermement en ses chances d’une autre vie. Il croyait en un monde différent, meilleur, ressemblant à ce que la vie lui promettait, un peu comme cet endroit. Mais sa famille le raillait, se moquait de lui en lui disant que nul autre destin ne l’attendait que celui de sa famille, nul autre destin que le dur travail pour avoir le droit de continuer à fouler ce sol, de fouler cette terre, et d’y vivre. Mais l’enfant ne l’entendait pas de cette manière. A quoi bon vivre pour ne faire que repousser la mort ? Pourquoi ne pas vivre pour vivre ?

Le conteur marqua une brève pause pour regarder son auditoire.

Un jour, alors que les adultes se levaient, le père de famille remarqua la disparition de l’enfant. Il était parti à la recherche de son rêve, parti à la conquête de son utopie. Mais il trébucha souvent contre les autres hommes de ce monde, parfois même contre les seigneurs des terres allant au-delà des cimes des montagnes qui s'offraient à l'horizon. Marchant longtemps, vers l’ouest, là où le soleil se couche, il vagabonda quelques temps, lorsqu’il fut recueilli à bout de force dans une maisonnette par une vieille dame. Pendant sa convalescence, le petit garçon regardait la dame faire des choses étranges avec des bouts de bois. Puis, un jour, la vieille utilisa ses morceaux de bois pour lui.

Il marqua encore un bref instant de pause.

Jeune garçon, arrivé par delà les plaines
Jeune enfant, arrivé en ces lieux avec peine

Ainsi parlait la femme dit le conteur.

Laisse la vieille Reyne des bois te conter ton destin
Et ainsi tu iras sur cette terre d’un pas serein.

La vieille continua à lui conter une histoire, son histoire. Triste, sanglante, courte. Le garçon devait mourir, jeune, pour ne pas avoir suivit les règles de sa famille, de sa société. Aussi, à cette annonce, il reprit sa route, bien décidé à faire mentir la vieille dame. Tournant le dos à ce passé ingrat, recouvrant sa liberté. Et ainsi, il devint peu à peu un jeune homme, puis un homme. Il arriva alors dans un royaume, grand, beau, puissant. Il apprit la langue, les us et coutumes, puis alla de ville en ville où il devint peu à peu connu, et commença à gagner sa vie en contant des histoires. Il gagnait autant sa vie que toute sa famille réunie, famille laissée en des lieux lointains. Mais lui, il faisait ce qu’il aimait ; il vivait sa vie. Et aujourd’hui, mesdames et messieurs, ce petit garçon est devant vous, et il a dépassé le seuil fatidique annoncé par la vieille dame.

Et, comme chaque conte à une morale, laissez-moi vous dire celle-ci : Nous sommes les seuls maîtres de notre destin.

L’homme se leva, s’inclina devant la petite foule, et posa à terre un chapeau pour recueillir éventuellement les dons des personnes présentes.



(HRP : très belle initiative Wink Je suis vraiment avec vous pour cela, car j'ai beaucoup donné pour aussi apporter ma contribution pour des RR plus réalistes et RP. J'ai échoué en mon temps, je crois, mais en se constituant en groupe, il y a de bons espoirs pour vous Very Happy . Et si ça marche, peut-être reprendrais-je part à l'aventure des RR).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rekkared
Admin
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Sam 17 Juin - 20:24

Rekkared se présenta à l'homme en ces termes :

« Rekkared, baron de Saint-Félix, héraut sigillant & archiviste à ses heures, vous salut ! »
_________________
HRP : bienvenue, j'espère que nous pourrons travailler ensemble et nous apporter mutuellement de quoi redonner un peu plus d'historicité aux RRs Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poem.forum2jeux.com
Guilhem de Tréviers

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Sam 17 Juin - 20:55

Guilhem ému par le récit du conteur, en avait la larme à l'oeuil.

Puisse le destin continuer à vous sourire et puissiez vous toujours vivre de votre grand talent.

Disant ces quelques mots il lanca quelques pièces dans le chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Sam 17 Juin - 21:16

Le conteur se rapprocha à nouveau de son tabouret, tout en restant debout devant ce dernier. Trêve de présentation dit-il d’une voix douce et claire. Ma modeste personne risquerait faillir à sa tâche pour de tels compliments. Laissez-moi les mériter par un autre conte.

Il alla chercher dans ses bagages un instrument de musique de sa contrée, puis revint à son emplacement, et s’assit sur le tabouret. Tenant l’instrument entre ses mains, il commença par faire sortir quelques sons, quelques notes musicales, puis posa sa voix par-delà les notes.
L’homme était de taille moyenne, le teint légèrement basané, marqué par les journées passées sous le soleil puissant de sa terre natale. Il venait d’un pays lointain, où les vaches étaient sacrées, où les castes étaient reines, mais où la sienne était maudite par les dieux depuis des millénaires. Ayant trouvé l’accord entre sa voix et la musique, il commença son histoire


Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Vivait deux jeunes personnes, un villageois pauvre et sa dulcinée
Une princesse, si douce, si belle, que pour la voir, il se serait damné.

Ainsi commence cette histoire, braves gens, dans ce lieu inconnu par nous, simples mortels. Une histoire que les jeunes de chez moi ne connaissent pas, et que les plus vieux ont peut être connus comme légende parmi les légendes. Une histoire triste, braves gens, dramatique.
Le villageois s’était épris de la femme un jour qu’il l’avait croisée. Et la belle, qui s’ennuyait en son palais, guettait chaque instant passé à ses côtés.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Vivait une princesse, belle comme le jour, éprise d’amour, éprise de liberté
Mais la belle était promise, à un bellâtre de son rang, et son cœur fort peiné.

Oui, braves gens, la belle était promise, mais son cœur attaché au villageois. Chaque rencontre était pour elle une évasion ; elle sortait de son palais, son esprit s’envolait loin des règles qui s’imposaient à elle, loin de l’univers de paraître dans lequel elle vivait, et son cœur s’envolait vers les vastes champs de l’Amour Pur. Hélas,

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
La famille de la princesse eut vent de cet Amour interdit, de cette passion partagée
Et du jour au lendemain, la belle ne put revoir son fruit défendu, et son cœur fut brisé.

Oui, braves gens, la famille eut vent des escapades de la belle, et elle ne put jamais revoir le villageois épris d’elle. Elle fut fort triste. Elle pleura toutes les larmes de son corps. Certains disent même que la rivière qui sortit depuis lors de son lit était composée en grande partie des larmes de la princesse. Plus jamais elle ne revit son âme sœur, plus jamais elle ne revit les rayons lumineux d’un visage éclairant sa vie. Elle était la personne la plus malheureuse au monde.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
L’Amoureux éconduit par la famille apprit de quelques serviteurs zélés
La tristesse de la princesse, et son cœur fut lui aussi dès lors tourmenté.

Oui, braves gens, le villageois apprit la nouvelle de la tristesse de la belle. Il comprit alors qu’il avait perdu l’astre guidant ses pas, la marée donnant vie au sang coulant dans ses veines. Le Vrai Amour, celui qui illumine une vie comme l’étoile du Nord illumine les enfants de Krishna, comme le soleil illumine la Terre. La sachant de plus en plus malheureuse, le pauvre villageois ne le supportait plus, et ne s’en remit jamais. Il avait voué chaque instant passé auprès de la princesse à la rendre la plus heureuse possible. Et là, il ne pouvait rien faire. Ne servant à rien, sa vie devenant dénuée d’intérêt, il décida d’en finir.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Le villageois au cœur meurtrit alla à la rivière aux larmes d’or que j’ai mentionné
Et dans les flots de larmes, d’amour, et de tristesse, de sa vie, il s’est séparé.

Oui, braves gens, personne ne retrouva son corps caressé jusque dans le repos éternel par les larmes de la princesse. La légende veut que de peur d’être séparé à nouveau d’elle par-delà les océans infinis, il ne se réincarna pas, préférant attendre dans la Demeure Eternelle la princesse. Lorsque la belle apprit cette nouvelle quelques temps après en surprenant une discussion de serviteurs, son cœur déjà brisé défaillit, et ses yeux désormais secs se fermèrent en maudissant à jamais la Destinée.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
La princesse, refusant de vivre dans un monde à jamais vide de sens, alla déterminée
Sur les bords de la rivière aux larmes célestes elle réapparut, elle aussi par la vie quittée.

Oui, braves gens, la belle alla rejoindre son Amour, son Ame dans les champs éternels de l’Etoile du Nord. L’Amour avait réunie deux vies, les Hommes les avaient séparées, et la Mort, si douce, si romantique parfois, donna aux deux âmes sœurs la possibilité de vivre éternellement l’un pour l’autre.

Laissez-moi vous conter la moralité de cette histoire, braves gens : Lorsque nous sommes triste, les personnes nous entourant et nous aimant le sont encore plus pour nous. Nous sommes maîtres de notre destin ; cherchons tous les moyens pour être heureux, plutôt que de chercher les moyens pour ne pas être malheureux.

Le conteur déposa son instrument à ses pieds, puis s'inclina devant les personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ovillius_de_Fontcalvy

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 48
Localisation : Ouveillan
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 18 Juin - 12:42

Dans sa longue quête aux quatre coins du monde, du trésor "intérieur nécessaire à l'accomplissement de sa légende personnelle" qui ferai de lui un homme riche de coeur, Ovillius avait plusieurs fois rencontré des conteurs et autres saltimbanques ; mais jamais il n'avait ressenti ce qu'il était en train de vivre sur l'instant.

Ces contes ont le don d'offrir du rêve à qui saura les écouter pensa t-il

Ovillius était encore plongé dans ses chimères que déjà lo contaire occitan avait repris son récit.


[HRP] FELICITATIONS...les RR ne sauraient se priver, à l'instar de Rekkared et quelques autres, d'un tel talent RP. Merci [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvanleguirec



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 18 Juin - 16:07

Yvan était heureux d'avoir vécu ses quelques instants, il avait aprit sur la vie et sur la façon de la vivre et il remerci languement le conteur.

[HRP/ Un si grand talent ne serait rester loin de nous, rejoues aux RR !! Et au fait c'était qui ton nom ? \HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 18 Juin - 17:20

Mon nom dit l'homme en rigolant, mon nom ? Je suis d'une caste maudite par les Dieux, je n'ai pas le droit à un nom. De toute façon peu importe, je suis là pour contribuer de par ma modeste personne à votre projet. Mais j'ai eu bien des noms, bien des visages. La réincarnation à cela de bon, braves gens.

L'homme ressortit son instrument de musique, et repartit en méditation afin de pouvoir plus tard faire part d'un nouveau conte.

[HRP] Je ne suis plus vraiment sur les RR. Je ne suis plus IG, en tout cas. Le conteur ne fait que poster lorsque j'ai assez d'inspiration pour monter de A à Z un conte. Je ne fais plus que lire de temps à autres, ne participe plus à rien. Mais disons que j'ai cotoyé quasiment chacun de vous lors de ma précédente vie Wink [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom Jorgi de Barbastro



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Lun 19 Juin - 16:27

Sacré Miki54, toujours agreable de te revoir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvanleguirec



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mar 20 Juin - 13:32

Ah oui je me souviens de vous, vous êtes malheuresement parti du Languedoc pour des tâches royales importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mar 20 Juin - 14:44

Laughing Laughing

Non, pas Miki Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elissa

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mar 20 Juin - 18:11

[HRP : Miki ? Il ne faut pas abuser, le jour où Miki écrit comme cela, je me fais nonne ! En revanche, il me serait agréable de comparer ce mystérieux conteur à un joueur tel que Caedes... De ceux que j'ai côtoyés, peut-être est-ce lui ?]

Elissa passa longtemps à écouter le conteur. Sa voix était agréable et les transportait en d'autres lieux, en d'autres temps. Elissa se souvint avoir, un jour, intégré une guilde de conteurs... Mais cela remontait à loin, et leur talent n'était pas comparable. Elle les avait quittés, faute de temps et des qualités requises et surtout de la principale : l'imagination. Lorsque le conteur eut terminé plusieurs de ses contes, elle se leva de son fauteuil et vint s'incliner devant lui.

-"Messire, puissiez-vous continuer éternellement cette mission qu'est la vostre : transmettre aux hommes le plaisir des mots, leur faire aimer les mots plus que les armes, et les ravir de vos écrits.

Je suis Elissa de Volpilhat, heureuse de faire vostre cognoissance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mar 20 Juin - 20:34

L’homme au visage peint entre les deux yeux s'inclina devant la dame en écoutant les mots gentils qui lui étaient adressés.
Un sourire aux dents blanches comme le Taj Mahal aux lèvres, l’homme de nature enjoué reposa son tabouret, et, regardant le ciel puis les personnes présentes, jugea qu’il pouvait recommencer.


Approchez, braves gens, approchez. N’ayez pas peur de l’étranger qui se présente à vous. La peur est mère de bien des maux, mais mes mots à moi ne sont qu’innocence et paix. Approchez, braves gens.

Il y a de cela longtemps, braves gens, un peuple vivait sur une contrée magique et très lointaine. Une contrée comme on n’en a plus revue depuis. Elle était vaste et accueillante, nourricière, chaleureuse, pleine d’amours. Les gens y vivaient en paix, chacun faisait sa tâche pour le bien de tous, et tout le monde se respectait se réjouissait d’être un parmi les autres.

Par-delà les mers et terres connues, par-delà le temps, dans un pays rêvé
Vivait un peuple depuis lors disparu, vivait une vie depuis lors tant voulue
Dans un monde où le vice était inconnu, le chaos montra le bout de son nez
Car en son sein chaleureux, cette terre avait nourrit des êtres dépourvus de vertus

Oui, braves gens dit l’homme en saisissant son instrument de musique habituel, petit objet de bois duquel quelques cordes confectionnées en boyaux de mouton faisaient ressortir divers sons, l’histoire est encore une histoire triste. Il était un monde si beau, si accueillant que des êtres se sont damnés pour pouvoir y aller. Un monde si parfait que même le Créateur se refusait d’y demeurer, par peur d’avoir trop de vices.

Par-delà les mers et terres connues, par-delà le temps, dans un pays rêvé
Vivait un peuple depuis lors disparu, vivait une vie depuis lors tant voulue
Le vice entra dans la matrice, terre par trop hospitalière, vie par trop adulée
Dans ce monde, depuis lors désenchanté, nul n’était plus alors le bienvenu

Oui, braves gens, les êtres abjects prirent place dans ce paradis perdu, aux confins de l’univers, bien au-delà des demeures des Dieux. Et les habitants qui demeuraient ici depuis que la première pousse d’herbe avait vue le jour sur cette terre, si bons, prirent sur eux pour les accueillir, offrant leurs services, puis leurs biens, puis leurs vies. Mais la soif de richesse, de reconnaissance, de pouvoirs n’était pas étanchée, et le paradis se mua peu à peu en enfer.

Par-delà les mers et terres connues, par-delà le temps, dans un pays rêvé
Vivait un peuple depuis lors disparu, vivait une vie depuis lors tant voulue
Le Mal se fit de plus en plus grand, et la fleur de vie de ce paradis devint fanée
La bonté, l’insouciance, la gentillesse, la convivialité, autant de qualités disparues

Oui, braves gens, cette terre si accueillante, nourrissant depuis des générations et des générations chacun des habitants comme si ce dernier était le soleil donnant la Vie lui-même, et bien cette terre, braves gens, devint sombre, inhospitalière. La Nature reprit ses droits pour punir à jamais les Hommes d’avoir salit la plus belle création des Dieux. La Terre se fâcha, déchaîna les enfers, détruisant les récoltes, les maisons, enlevant la Vie. La Nature avait donné, et elle avait repris après cette trahison de l’Homme.

Par-delà les mers et terres connues, par-delà le temps, dans un pays rêvé
Vivait un peuple depuis lors disparu, vivait une vie depuis lors tant voulue
En cet instant où la Nature reprenait son dû, les Dieux sur ces faits se sont penchés
Plus magnanimes que la Nature, de leur volonté, l’Homme ne fut pas espèce disparue

Oui, braves gens, les Dieux eux-mêmes vinrent s’interposer à cette longue lutte entre la Nature et l’Homme, car de ces deux êtres de leurs créations l’un ne pouvait exterminer l’autre. Alors, braves gens, les Dieux prirent une décision. Ce paradis redeviendrait ce qu’il était à son origine, et n’accueillerait en son sein que les Hommes ayant fait leurs preuves dans un autre monde, une autre terre. Quant aux Hommes ayant contribué à la dégradation de ce monde où l’imaginaire n’est pas assez puissant pour imaginer sa superbe, les Dieux les condamnèrent à errer dans l’univers, sans vie. Oui, braves gens, ce sont maintenant d’immenses cailloux dérivant dans l’univers, et regrettant pour l’Eternité leur comportement. Quant aux autres, braves gens, les Dieux les récompensèrent, et leur donna pour mission de guider les hommes de cette terre dans leurs vies ; Ces Hommes, braves gens, devinrent des étoiles.

Et dans le ciel, là-haut, vivent nos ancêtres, les Gardiens de la Vie, de l’Eternité
Et la nuit, ils viennent nous apporter leurs conseils, guidant nos pas dans l’adversité
Et depuis le ciel, là-haut, les Gardiens du Souvenir regardent cette terre réputée civilisée
Refaire les mêmes erreurs qu’en ce Temps lointain, passé maudit, âmes à nouveaux égarées.

Oui, braves gens, on racontent que les Gardiens du Royaume Eternel, où la Vie ne cesse de continuer, regardent d’un œil triste et amère cette terre où les errements anciens reprennent le dessus, et où les mots ne sont qu’un moyen de propager ces maux. Alors, braves gens, il ne tient qu’à nous de montrer aux Dieux et aux Gardiens de la Destiné que les Hommes ne sont pas les ennemis des autres Hommes et de la Nature. Approchez, braves gens, serrons nous la main, premier pas de notre Repentance. Un petit pas pour nous, braves gens, mais un grand pas pour l’Humanité.

[HRP : les contes que j'ai écrit ici sont pour l'instant déjà écrit sur le forum des RR, sur la halle de Mende, par moi-même. J'essayerais prochainement d'en recomposer d'autres. Et, dame Elissa, je n'ai malheureusement pas le talent d'un Caedes Wink Par contre, je fus un grand défenseur des moutons, et un chapardeur de biscuits à Auban.....[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom Jorgi de Barbastro



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mer 21 Juin - 14:21

[HRP] Chapardeur de Biscuits... Auban on t'a reconnu ! [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elissa

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Mer 21 Juin - 18:08

[HRP]C'est l'hôpital qui se fout de la Charité...[/HRP]

La baronne de Malpertuis, mettant en application les mots du conteur, s'approcha de lui et lui sera les mains.

-"Voici ma repentance... Je ne représente pas toute l'Humanité, mais si l'on me suit, alors il est permis d'espérer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Ven 23 Juin - 16:01

L'homme leva la tête, et se vit surpris du geste de la dame. Il ne s'attendait pas à ce qu'on sert la main d'un étranger.

Dame, que votre bonté n'a d'égal que la durée de votre passage sur cette terre et dans cette vie. Que la réincarnation soit bonne avec vous pour votre prochaine vie dit le conteur en serrant la main poliment de la dame.

[HRP] Et si je vous dit que je fus à ma fin marchand ambulant (mort en activité, ce qui a fait couler beaucoup d'encre sur la gargotte Laughing ), et que je refusais Alandaros comme comte en écrivant à Charles de Bourbon, ça vous dit qui je fus ? Laughing [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem de Tréviers

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Ven 23 Juin - 17:14

Le conteur a écrit:
[HRP] Et si je vous dit que je fus à ma fin marchand ambulant (mort en activité, ce qui a fait couler beaucoup d'encre sur la gargotte Laughing ), et que je refusais Alandaros comme comte en écrivant à Charles de Bourbon, ça vous dit qui je fus ? Laughing [HRP]

[HRP] Oui c'est bien ce que je me disais... On n'a pas été très copains dans ta vie précédente il me semble... dommage... [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Ven 23 Juin - 17:19

Guilhem de Tréviers a écrit:
Le conteur a écrit:
[HRP] Et si je vous dit que je fus à ma fin marchand ambulant (mort en activité, ce qui a fait couler beaucoup d'encre sur la gargotte Laughing ), et que je refusais Alandaros comme comte en écrivant à Charles de Bourbon, ça vous dit qui je fus ? Laughing [HRP]

[HRP] Oui c'est bien ce que je me disais... On n'a pas été très copains dans ta vie précédente il me semble... dommage... [/HRP]

C'est le moins que l'on puisse dire Laughing Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvanleguirec



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 14:54

Ok, c'est bon !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elissa

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 15:03

[HRP : Et moi, je n'ai rien suivi de ces affaires, je devais à l'époque déserter la gargote languedocienne... De toute façon, de manière générale, je m'éloigne de toutes les affaires à scandale Very Happy Donc le conteur reste un mystérieux anonyme]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem de Tréviers

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 17:15

J'espère que l'on pourra tout de même repartir sur de saines bases lors de votre prochaine réincarnation messire Conteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 19:41

Dame Elissa, n'avez point entendu parler de Le_druide ? Laughing Alors je vous conseille d'aller lire à Lodève un sujet concernant ~*Lechevalierblanc*~ (encore moi Laughing )

TT, nul doute, mais ma réincarnation risque de ne pas être de si tôt Wink

Le conteur vadrouille un peu sur le forum, mais c'est tout, rien d'autre. Surtout pas de personnage IG en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvanleguirec



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 22:00

Oui j'ai vu, Xmachin fait des siennes..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elissa

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Approche du conteur   Dim 25 Juin - 23:34

Ah, Le_druide ! Bien sûr que si, j'en ai entendu parler. Mais je ne suis pas les infos "people" languedociennes, en fait. Je poste plus au conseil que sur la gargote Very Happy

Sur les débats, Xmachin est vraiment casse-pieds, mais bon, disons-nous que d'ici deux jours, c'est fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Approche du conteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Approche du conteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le BAC approche !
» L'approche indirecte de Liddell Hart, histoire d'une imposture par Benoist Bihan
» Une approche plus "intelligente" du Feu/Eau
» Création de perso D&D
» Bombardier en approche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POEM :: Antichambre du POEM-
Sauter vers: